Accueil | Articles | Communiqués | En pleine pandémie, pour Médecins sans frontières c’est immigration d’abord !

En pleine pandémie, pour Médecins sans frontières c’est immigration d’abord !

Alors même que des hôpitaux dans toute l’Europe sont dans des situations critiques, l’ONG Médecins sans frontières a d’autres priorités. Elle brûle de retourner en Méditerranée aider les passeurs de migrants. Pour être libre de ses mouvements, MSF vient même de rompre son partenariat avec SOS Méditerranée.

MSF rejoint ainsi les rangs des ONG les plus acharnées comme l’ONG allemande Sea-Eye qui opère déjà au plus près des côtes libyennes. Elle veut faire débarquer en Europe 150 migrants présents à bord de son navire. À la recherche d’un port d’accueil, elle est pour le moment éconduite par l’Italie et Malte en raison de la pandémie.

La saison des traversées va commencer. C’est pourquoi ces ONG veulent absolument envoyer le message aux migrants que les routes sont toujours ouvertes. À croire qu’il leur est impossible d’accepter que l’immigration illégale en Méditerranée connaisse une année blanche à cause du Covid-19.

Massés sur les côtes libyennes, ils sont actuellement 650 000 migrants d’Afrique subsaharienne à attendre. On ignore leur situation sanitaire et ils ont la ferme intention de rallier l’Europe par la mer. L’appel d’air provoqué par les ONG risque par conséquent d’avoir cette année plus que jamais un impact désastreux sur la santé et la sécurité des Européens. Il est urgent de mettre un terme à leurs agissements irresponsables en Méditerranée.

Dans la même catégorie

Covid, Ukraine, canicule… La nouvelle hystérie médiatique perpétuelle

Le premier quinquennat d’Emmanuel Macron aura marqué un tournant dans la vie quotidienne des Français, moins par les mesures prises par le président que par la mise en place d’une frénésie médiatique constante. Les périodes d’hystérie se multiplient, quel que soit le...

Le Royaume-Uni et l’accord rwandais : un exemple pour la remigration

En avril dernier, le gouvernement de Boris Johnson signait un accord avec le Rwanda, selon lequel ce dernier accueillerait les clandestins expulsés du territoire britannique contre rémunération. 120 millions de livres d’abord, complétés par des sommes supplémentaires...

Incompétence et fumisteries : Gérald Darmanin doit démissionner !

Les nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux, les sévères accusations de la presse internationale et les nombreux témoignages de policiers ou de spectateurs ne laissent que peu de doutes sur ce qui s’est passé au Stade de France à l’occasion de la finale de la Ligue...

La violence de l’assimilation et la réponse identitaire

Éric Zemmour a sans conteste été le candidat de la transgression : en parlant de Grand Remplacement et de remigration, il a permis à la cause identitaire d’affaiblir les digues du multiculturalisme et de l’immigration de masse en France. Si la droite ne veut pas se...

Vivent les murs !

« L’entreprise que nous devons mener à bien est un investissement absolument stratégique et prioritaire pour la sécurité de la nation et de ses citoyens ». Ce n’est pas une phrase de Emmanuel Macron sur le front du Covid mais une promesse du ministre de l’Intérieur...

Le Grand remplacement dans les médias : avons-nous gagné ?

Le Grand remplacement prend une place de plus en plus importante dans les médias. Il n’y a plus que LFI et la gauche communiste (PC, NPA et autres) pour nier les problèmes migratoires. Valérie Pécresse, de LR, a réclamé un quota maximum d’étrangers pouvant être...

« Les immigrés font le boulot que les Français ne veulent pas faire » : slogan éculé et mensonger

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia ♦ « Les immigrés font le boulot que les Français ne veulent pas faire. » Tel est le pont aux ânes des immigrationnistes. Une affirmation constamment répétée depuis un demi-siècle (!) qui mérite un...

Drogue et immigration : même combat !

Le récent reportage de Quotidien, diffusé fin août sur TMC, mettait en lumière la domination des trafiquants de drogue sur le quartier des Flamants, à Marseille. Un jeune dealer s’exprimait ainsi : « Vous voyez Macron ? Les Français lui obéissent. Bah ici c’est...