Accueil | Politique | Fixer un cap

Fixer un cap

Actuellement, Eric Zemmour est celui qui, à l’intérieur de l’espace médiatique, donne une très large audience au constat du Grand remplacement et à la remigration, avec sa proposition de vider les prisons françaises des étrangers pour les renvoyer dans leur pays d’origine. On lui reproche, ici et là, de ne pas donner les conditions précises de ces expulsions massives. Un reproche courant, que l’on peut entendre à gauche et à droite, est le suivant : « Comment faire accepter ces personnes à l’Algérie ? Zemmour ne dit rien là-dessus. » Zemmour n’a rien dit, non plus, sur l’assiette de l’impôt sur le revenu ni sur le calcul des subventions au cinéma français… Et pour cause, Zemmour ne fait pas dans le détail : il fixe un cap.

La plupart des candidats produisent un programme plus ou moins précis, sans jamais le respecter. On en a eu l’illustration avec Nicolas Sarkozy, Dr Jekyll pendant la campagne présidentielle et Mr Hyde à l’Elysée, puisque les entrées sur le territoire français ont augmenté sous son mandat. Les candidats sont pressés par leurs contradicteurs, les journalistes essentiellement, de donner tous les détails de leur politique, mesures chiffrées à l’appui. Ils se plient à un exercice intellectuel que la majorité des Français ignore.

En effet, ceux-ci votent pour une personnalité et une vision du monde, non pour un rapport d’expert. La grande qualité d’un homme politique est de fixer un cap, un ensemble d’orientations décisives où se joue le destin d’une nation. L’adhésion des électeurs à ce cap est conditionnée par l’honnêteté intellectuelle que l’on prête au candidat. A ce titre, si l’on reproche beaucoup de choses à Zemmour, très peu remettent en cause sa sincérité.

C’est le salaire d’un certain courage, exprimé pendant plusieurs années. Voici l’autre qualité d’un homme politique : la bravoure. « En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire », écrivait Orwell, auteur de 1984. Tout homme politique courageux, à une époque d’inversion des valeurs et de relativisme généralisé, est d’abord un lanceur d’alerte. Ce que les médias, lorsqu’ils veulent diaboliser l’intéressé sans en avoir l’air, qualifie de « polémiste », sous-entendant : « provocateur », « attiseur de colère ». Comme les résistants sont qualifiés de « terroristes » dans les régimes totalitaires. Le candidat d’une droite identitaire courageuse doit nécessairement être un lanceur d’alerte. Eric Zemmour en a le profil, incontestablement.

En fixant un cap, le lanceur d’alerte se fait chef. Et rien de plus motivant, pour ses troupes, que de voir le chef essuyer les coups de la meute ennemie. Eric Zemmour ne doit rien lâcher et toujours voguer droit vers le cap fixé.

Clément Martin

Dans la même catégorie

L’avenir de l’Europe : de Peter Thiel à Guillaume Faye

Peter Thiel est un milliardaire américain (dont la fortune est estimée à 5 milliards de dollars) connu pour être l’un des co-fondateurs de PayPal et le premier investisseur externe de Facebook, ainsi que l’auteur de De zéro à un : Comment construire le futur, un...

Tolérance du burkini à Tours : des petites compromissions à la grande soumission

Récemment, le centre aquatique de Tours a pris la décision de tolérer le port du burkini dans son enceinte, justifiant cette décision par la nécessité de « nous adapter culturellement à notre société qui évolue[1] ». Derrière cet argument des plus faibles se cache la...

Trump et la traversée du Rubicon

Le 8 août dernier, le FBI menait une perquisition spectaculaire au domicile de l’ex-président des États-Unis Donald Trump. Celui-ci a publié un communiqué dénonçant un acte de « persécution politique ». Si les motifs du FBI concernant la perquisition n’ont pas encore...

De la lutte politique comme guerre de religions

On le sait depuis Clausewitz, « la guerre, c’est la politique par d’autres moyens ». Michel Foucault, historien et philosophe-phare de la gauche depuis les années 60, avait retourné la fameuse formule du général de division prussien, qui devenait ainsi : « La...

Viols de Telford : oui, l’antiracisme doit mourir

Un rapport publié récemment dans les médias britanniques fait le point sur les viols de Telford, qui désignent les sévices sexuels subis par plus de 1 000 jeunes filles depuis les années 80 jusqu’à 2018, infligés pour l’essentiel par des Pakistanais ; il s’agit...

Gérald Darmanin, fossoyeur de la sécurité des Français

Il est difficile de se remémorer un ministre de l’Intérieur aussi incompétent que Gérald Darmanin, et, par conséquent, aussi nocif pour la sécurité des Français. En deux ans, le roitelet de la Place Beauvau a réussi à synthétiser toutes les forfaitures et tous les...

Variole du singe : une nouvelle pièce dans le jukebox

À en croire les articles récents de la presse mainstream, le nouveau danger qui menace la vie des Français, c’est la variole du singe (ou monkeypox). Après l’hystérie autour du Covid-19, c’est au tour de cette variole venue du Nigéria de prendre la vedette. Alors que...

La mémoire de l’Algérie : panser l’avenir

Tous les ans, le cirque se répète : la mémoire de l’Algérie française envahit la conscience nationale. Que l’épopée coloniale soit regrettée ou mise au ban, elle révèle le blocage culturel qui fait que, 60 ans après son indépendance, l’Algérie n’a jamais été aussi...