Accueil | Société | La vaccination des enfants, nouvelle étape dans le contrôle de la jeunesse

La vaccination des enfants, nouvelle étape dans le contrôle de la jeunesse

« En l’espace d’une semaine, nous apprend BFMTV, le taux d’incidence des enfants de 6-10 ans a été multiplié par 2,5 et est désormais égal à 340 cas pour 100 000 habitants, alors que la moyenne nationale pour les adultes s’établit à 191 (…) Les collégiens affichent eux aussi une incidence supérieure à la moyenne tous âges confondus, avec un taux de 208 chez les 11-14 ans »[1]. Le 23 novembre dernier, Jean-Michel Blanquer a annoncé que 6 000 classes étaient fermées dans le pays. Le ministre n’a pas précisé s’il s’agissait principalement de classes primaires, de collège ou de lycée. Pour rappel, il y a près de 286 000 classes d’école primaire[2]. C’est dire à quel point la fermeture de ces 6 000 classes est anecdotique. « Il va bien falloir se poser la question de la vaccination des enfants, affirme Jean-Michel Molina, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Saint-Louis (AP-HP). C’est aussi un moyen d’éviter que les petits transmettent à des personnes plus fragiles. »

Nous y sommes. La vaccination obligatoire des enfants sera l’un des grands débats à venir. Avec la loi contre le « séparatisme », qui touche aussi bien les foyers d’islamisme que les écoles indépendantes qui ne menacent pas l’ordre public, Emmanuel Macron et son gouvernement avaient déjà porté un coup dur aux libertés familiales. De la même manière, la possibilité pour des mineurs, à partir de 16 ans, de se faire vacciner contre le Covid-19 malgré l’avis de leurs parents, était une étape décisive. Les partisans de cette mesure ont parlé d’une décision émancipatrice.

Il faut séparer l’enfant de sa famille pour le soumettre plus efficacement aux « valeurs républicaines », c’est-à-dire, dans les faits, à l’Etat. Toutes ces mesures vont précisément dans le même sens : au nom de la liberté, briser le lien familial et intergénérationnel. Façonner une société mythique d’individus éclairés. Or, on voit bien tous les jours, avec les habitudes malsaines de port du masque en toutes circonstances par un grand nombre de collégiens, que la fameuse « liberté » masque une pénétration de l’esprit des jeunes par l’Etat.

La « liberté » est le concept le plus manipulé de l’histoire humaine. Dans toute communauté, et la famille – comme la nation – en est une, il y a une autorité qui doit être à la fois protectrice, régulatrice et stimulante pour ses membres. C’est le rôle des parents et des aînés à l’intérieur d’une famille. Sans respect de cet échelon familial, il n’y a plus de liberté pour les enfants. Sans sauvegarde de ces corps intermédiaires qui protègent le citoyen de l’Etat, jouant le rôle de filtre, il n’y a plus de liberté. Sans autorité locale, pas de liberté et un étatisme soviétoïde étouffant. Ne laissons pas les ennemis de l’idée communautaire, de la famille, de nos identités, s’accaparer la liberté. Militants de l’identité, défendons nos libertés !

Clément Martin

[1] 24 novembre 2021, https://www.bfmtv.com/sante/148-en-une-semaine-le-taux-d-incidence-explose-chez-les-6-10-ans_AV-202111240051.html

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_primaire_en_France

 

Dans la même catégorie

L’avenir de l’Europe : de Peter Thiel à Guillaume Faye

Peter Thiel est un milliardaire américain (dont la fortune est estimée à 5 milliards de dollars) connu pour être l’un des co-fondateurs de PayPal et le premier investisseur externe de Facebook, ainsi que l’auteur de De zéro à un : Comment construire le futur, un...

Tolérance du burkini à Tours : des petites compromissions à la grande soumission

Récemment, le centre aquatique de Tours a pris la décision de tolérer le port du burkini dans son enceinte, justifiant cette décision par la nécessité de « nous adapter culturellement à notre société qui évolue[1] ». Derrière cet argument des plus faibles se cache la...

Trump et la traversée du Rubicon

Le 8 août dernier, le FBI menait une perquisition spectaculaire au domicile de l’ex-président des États-Unis Donald Trump. Celui-ci a publié un communiqué dénonçant un acte de « persécution politique ». Si les motifs du FBI concernant la perquisition n’ont pas encore...

De la lutte politique comme guerre de religions

On le sait depuis Clausewitz, « la guerre, c’est la politique par d’autres moyens ». Michel Foucault, historien et philosophe-phare de la gauche depuis les années 60, avait retourné la fameuse formule du général de division prussien, qui devenait ainsi : « La...

Viols de Telford : oui, l’antiracisme doit mourir

Un rapport publié récemment dans les médias britanniques fait le point sur les viols de Telford, qui désignent les sévices sexuels subis par plus de 1 000 jeunes filles depuis les années 80 jusqu’à 2018, infligés pour l’essentiel par des Pakistanais ; il s’agit...

Gérald Darmanin, fossoyeur de la sécurité des Français

Il est difficile de se remémorer un ministre de l’Intérieur aussi incompétent que Gérald Darmanin, et, par conséquent, aussi nocif pour la sécurité des Français. En deux ans, le roitelet de la Place Beauvau a réussi à synthétiser toutes les forfaitures et tous les...

Variole du singe : une nouvelle pièce dans le jukebox

À en croire les articles récents de la presse mainstream, le nouveau danger qui menace la vie des Français, c’est la variole du singe (ou monkeypox). Après l’hystérie autour du Covid-19, c’est au tour de cette variole venue du Nigéria de prendre la vedette. Alors que...

La mémoire de l’Algérie : panser l’avenir

Tous les ans, le cirque se répète : la mémoire de l’Algérie française envahit la conscience nationale. Que l’épopée coloniale soit regrettée ou mise au ban, elle révèle le blocage culturel qui fait que, 60 ans après son indépendance, l’Algérie n’a jamais été aussi...