Accueil | Articles | Tribunes | Les grandes villes sont-elles des poubelles ?

Les grandes villes sont-elles des poubelles ?

Stéphane Bern a ainsi justifié son départ de la capitale : « Paris est une poubelle ». Dans une lettre ouverte au maire de Paris, Anne Hidalgo, il lançait un cri d’alarme, en même temps qu’une supplique. « Chère Anne, réveillez la beauté de cette ville. Restaurez son prestige, son attrait, sa qualité de vie ».

Ces déclarations interviennent dans le sillage du travail réalisé par les lanceurs d’alerte de « SaccageParis », qui publient régulièrement des photos de la dégradation de la Ville Lumière sur les réseaux sociaux. Paris a connu un double-mouvement de gentrification, ou d’ « embourgeoisement », et d’africanisation. Les bobos côtoient les immigrés dans une ville où élever une famille dans des conditions décentes et à loyer abordable est rendu impossible. La classe moyenne est sacrifiée par la nouvelle réalité sociologique : la tenaille islamo-gauchiste. Les Blancs pauvres n’ont d’autre choix que la banlieue, gangrénée par la drogue et l’islamisme, ou le périurbain et la ruralité. C’est d’ailleurs le choix fait par Stéphane Bern.

On compare souvent la France actuelle à l’empire romain agonisant. Il faudrait toutefois rappeler que le cosmopolitisme qui régnait dans la Cité Eternelle était le reflet de sa force militaire : Rome était capitale d’un empire alors que Paris est la vitrine d’un pays remplacé. Les deux situations sont bien différentes. Il est objectivement très difficile d’imaginer l’avenir dans ces villes grises, polluées, bétonisées à outrance, africanisées, dangereuses et hostiles aux familles, surtout nombreuses.

Le constat de Stéphane Bern peut concerner bien d’autres villes en France. Les grandes villes sont-elles condamnées à la tiers-mondisation ? Et les moyennes doivent-elles suivre fatalement le modèle des métropoles ? C’est une tendance lourde. Le règne de l’impunité en toutes choses est une réalité qu’aucune majorité municipale ne semble pouvoir, ou vouloir, enrayer : voirie déficiente, laideur urbaine, patrimoine négligé, insécurité permanente… Le modèle urbain, la cité, la polis en grec, est pourtant le fruit du génie antique européen. De l’agora grecque au forum romain, la ville est le lieu du rassemblement des volontés éclairées, où se réunissent les membres actifs de la Cité, ceux déterminés à jouer un rôle dans l’avenir de leur lieu de vie. Mais la démocratie directe et locale de la Grèce antique s’exprimait dans des villes beaucoup plus petites et la population était soudée par des valeurs jugées « sacrées », immémoriales, que les lois ne remettaient jamais en cause. La population, d’autre part, était homogène.

Il y a donc des facteurs à la fois structurels (de taille, notamment), spirituels, ethniques et culturels à prendre en compte. Il n’y a qu’en revenant à une forme de mesure, dans la taille et la composition des villes, que celles-ci redeviendront vivables. En attendant, c’est à la campagne ou dans le périurbain doté d’une identité originale, et non simple réserve-dortoir, que les Français peuvent espérer retrouver un cadre de vie sain et fécond.

Clément Martin

Dans la même catégorie

Tolérance du burkini à Tours : des petites compromissions à la grande soumission

Récemment, le centre aquatique de Tours a pris la décision de tolérer le port du burkini dans son enceinte, justifiant cette décision par la nécessité de « nous adapter culturellement à notre société qui évolue[1] ». Derrière cet argument des plus faibles se cache la...

Trump et la traversée du Rubicon

Le 8 août dernier, le FBI menait une perquisition spectaculaire au domicile de l’ex-président des États-Unis Donald Trump. Celui-ci a publié un communiqué dénonçant un acte de « persécution politique ». Si les motifs du FBI concernant la perquisition n’ont pas encore...

De la lutte politique comme guerre de religions

On le sait depuis Clausewitz, « la guerre, c’est la politique par d’autres moyens ». Michel Foucault, historien et philosophe-phare de la gauche depuis les années 60, avait retourné la fameuse formule du général de division prussien, qui devenait ainsi : « La...

Viols de Telford : oui, l’antiracisme doit mourir

Un rapport publié récemment dans les médias britanniques fait le point sur les viols de Telford, qui désignent les sévices sexuels subis par plus de 1 000 jeunes filles depuis les années 80 jusqu’à 2018, infligés pour l’essentiel par des Pakistanais ; il s’agit...

Gérald Darmanin, fossoyeur de la sécurité des Français

Il est difficile de se remémorer un ministre de l’Intérieur aussi incompétent que Gérald Darmanin, et, par conséquent, aussi nocif pour la sécurité des Français. En deux ans, le roitelet de la Place Beauvau a réussi à synthétiser toutes les forfaitures et tous les...

Variole du singe : une nouvelle pièce dans le jukebox

À en croire les articles récents de la presse mainstream, le nouveau danger qui menace la vie des Français, c’est la variole du singe (ou monkeypox). Après l’hystérie autour du Covid-19, c’est au tour de cette variole venue du Nigéria de prendre la vedette. Alors que...

La mémoire de l’Algérie : panser l’avenir

Tous les ans, le cirque se répète : la mémoire de l’Algérie française envahit la conscience nationale. Que l’épopée coloniale soit regrettée ou mise au ban, elle révèle le blocage culturel qui fait que, 60 ans après son indépendance, l’Algérie n’a jamais été aussi...

Agriculteurs néerlandais : les damnés de la mondialisation

L’actualité récente en Europe a notamment mis en lumière les manifestations des agriculteurs néerlandais. Ceux-ci sont mobilisés contre le projet du gouvernement de réformer l’agriculture néerlandaise (et qui se solderait par des larges pertes dans ce secteur). Comme...