Accueil | Politique | Affaire Colonna : pourquoi le régionalisme d’extrême gauche est anti-identitaire

Affaire Colonna : pourquoi le régionalisme d’extrême gauche est anti-identitaire

En 2016, une des scissions du Front de libération nationale corse (FLNC) annonçait son opposition sans équivoque à la prolifération de l’islam radical sur son sol ainsi que sa volonté de se défendre au cas où l’État islamique venait à perpétrer des attentats sur le sol de l’Île de Beauté[1]. Force est de constater que cette mobilisation n’a pas laissé de trace dans l’imaginaire du nationalisme corse. Alors que c’est bien un djihadiste (condamné à 9 ans de réclusion pour la préparation d’actes terroristes) qui a tenté d’assassiner Yvan Colonna (condamné à perpétuité pour l’assassinat du préfet Érignac en 1998) le 2 mars dernier, les accusations des nationalistes sont portées contre la France[2]

Cette éruption de radicalité du nationalisme corse dissimule en réalité son aveuglement sur la question identitaire.

Le chant du cygne du régionalisme de gauche

On peut tout à fait considérer que la responsabilité de l’état déplorable des prisons françaises incombe à la France. Toujours est-il que ce problème est en réalité secondaire : car c’est bien un djihadiste issu de l’immigration qui a attaqué Yvan Colonna, et personne d’autre. Les identitaires ont toujours revendiqué une conception de l’identité fondée sur l’appartenance à une région, une « patrie charnelle ». Nous ne sommes pas jacobins – mais sans reconnaître que ces régions appartiennent à un ensemble civilisationnel plus grand, les revendications régionalistes ne sont pas grand-chose de plus qu’une posture de rébellion obsolète. Le refus de nommer le cœur du problème révèle un angle mort présent depuis longtemps au sein des mouvances régionalistes françaises : leurs assises idéologiques issues du marxisme les empêchent de voir que la déferlante migratoire qui s’abat sur le continent européen et l’islamisation qui est en est une des conséquences premières est un danger bien plus réel pour les identités régionales que le jacobinisme (bien réel) de l’État. Si la France venait à devenir une république islamique, peut-on sérieusement croire que le gouvernement des imams serait plus indulgent avec l’apprentissage de la langue corse dans les écoles ?

Combat régionaliste et combat européen : une mise à jour nécessaire

Qu’elles soient basques, bretonnes, corses ou savoyardes, les mouvances régionalistes sont baignées depuis l’après-guerre dans le marasme marxisant. Opérant une analogie trompeuse et démagogique entre la colonisation de l’Afrique par l’Europe et la jonction de ces régions à la France, les régionalistes de gauche admettent que leur volonté d’appartenance avec leurs « frères de luttes » africains est bien plus forte qu’avec les Européens de la métropole. Mais la réalité de l’identité a moins à voir avec la volonté qu’avec l’essence et la filiation. Pour un djihadiste, un Corse sera toujours plus proche d’un Français que d’un Maghrébin quelque soit leur opposition à l’État. Les Occidentaux (qu’ils soient parisiens ou corses, lyonnais ou bretons) seront toujours des « Croisés » pour les combattants de l’Islam. En s’interdisant de combattre le remplacement de population à l’œuvre en France et en Europe, les régionalistes s’excluent du combat vital de l’époque : ils font le choix de la marginalisation, et, au vu de la dégradation de la situation identitaire et sécuritaire, s’en font les complices discrets.

Sans un aggiornamento rapide et radical qui lui permettraient de s’émanciper du paléo-gauchisme des années 70, les mouvances régionalistes sont condamnées à disparaître. Vae victis.

Clément Martin

[1] https://www.bfmtv.com/police-justice/terrorisme/corse-le-flnc-menace-les-islamistes-radicaux-de-daesh-en-cas-d-attaque_AN-201607280101.html

[2] https://www.ouest-france.fr/corse/video-agression-d-yvan-colonna-nouvelles-manifestations-de-colere-a-ajaccio-fb02ac6e-5e14-47dc-9313-8b90ee08ff83

Dans la même catégorie

L’avenir de l’Europe : de Peter Thiel à Guillaume Faye

Peter Thiel est un milliardaire américain (dont la fortune est estimée à 5 milliards de dollars) connu pour être l’un des co-fondateurs de PayPal et le premier investisseur externe de Facebook, ainsi que l’auteur de De zéro à un : Comment construire le futur, un...

Tolérance du burkini à Tours : des petites compromissions à la grande soumission

Récemment, le centre aquatique de Tours a pris la décision de tolérer le port du burkini dans son enceinte, justifiant cette décision par la nécessité de « nous adapter culturellement à notre société qui évolue[1] ». Derrière cet argument des plus faibles se cache la...

Trump et la traversée du Rubicon

Le 8 août dernier, le FBI menait une perquisition spectaculaire au domicile de l’ex-président des États-Unis Donald Trump. Celui-ci a publié un communiqué dénonçant un acte de « persécution politique ». Si les motifs du FBI concernant la perquisition n’ont pas encore...

De la lutte politique comme guerre de religions

On le sait depuis Clausewitz, « la guerre, c’est la politique par d’autres moyens ». Michel Foucault, historien et philosophe-phare de la gauche depuis les années 60, avait retourné la fameuse formule du général de division prussien, qui devenait ainsi : « La...

Viols de Telford : oui, l’antiracisme doit mourir

Un rapport publié récemment dans les médias britanniques fait le point sur les viols de Telford, qui désignent les sévices sexuels subis par plus de 1 000 jeunes filles depuis les années 80 jusqu’à 2018, infligés pour l’essentiel par des Pakistanais ; il s’agit...

Gérald Darmanin, fossoyeur de la sécurité des Français

Il est difficile de se remémorer un ministre de l’Intérieur aussi incompétent que Gérald Darmanin, et, par conséquent, aussi nocif pour la sécurité des Français. En deux ans, le roitelet de la Place Beauvau a réussi à synthétiser toutes les forfaitures et tous les...

Variole du singe : une nouvelle pièce dans le jukebox

À en croire les articles récents de la presse mainstream, le nouveau danger qui menace la vie des Français, c’est la variole du singe (ou monkeypox). Après l’hystérie autour du Covid-19, c’est au tour de cette variole venue du Nigéria de prendre la vedette. Alors que...

La mémoire de l’Algérie : panser l’avenir

Tous les ans, le cirque se répète : la mémoire de l’Algérie française envahit la conscience nationale. Que l’épopée coloniale soit regrettée ou mise au ban, elle révèle le blocage culturel qui fait que, 60 ans après son indépendance, l’Algérie n’a jamais été aussi...